Nothing to hide

Category: Conseils, Internet

Nothing to Hide – Rien à cacher

Nothing to Hide

Les recruteurs font de plus en plus appel aux réseaux sociaux pour effectuer des vérifications sur l’identité, les habitudes ou les passions des candidats. Les profils Facebook, les comptes Twitter et Instagram ou autres, sont facilement accessibles, les coordonnées figurant même souvent sur les CV ou les blogs perso. « Nothing to Hide – Rien à cacher » : on découvre souvent sur les réseaux sociaux des contenus qui n’ont pas vocation à être public : photos de soirées, photos personnelles, opinions politiques, contenu privé…

Le cabinet d’audit Mazars souhaite sensibiliser les candidats à leur e-réputation avec un outil très bien fait qui porte justement le nom de Nothing to Hide. Pour l’utiliser, il suffit d’accorder l’accès au service à ses différents comptes en ligne. Le programme va scanner les dernières activités enregistrées. L’outil se charge ensuite de poser 20 questions sur les dernières actions sur les différents réseaux et sur les paramètres de confidentialité. C’est intéressant pour prendre conscience, principalement sur Facebook, que tel ou tel contenu est partagé publiquement ou en mode privé.

Pour Twitter et Instagram, l’analyse est un peu moins pertinente. Twitter est généralement utilisé pour diffuser de l’information, et les photos Instagram sont publiques par définition. Dans le cas de LinkedIn, le programme rappelle qu’il ne suffit pas d’avoir un profil, mais qu’il fait aussi prendre le temps de le remplir avec soin. Une fois que vous aurez répondu aux 20 questions, les résultats sont compilés dans un tableau de performance, et vous aurez votre score de gestion de votre e-réputation.

Vous pouvez accéder sur l’outil Nothing to Hide ici.

Nothing to Hide

Bien entendu, Nothing to Hide reste informatif. Il a été créé dans le but de sensibiliser le public au fait de laisser accessible au monde entier des données personnelles ou privées. Je ne peux que vous conseiller de contrôler régulièrement vos informations, en faisant, par exemple, une recherche sur votre nom sur Google ou Bing et de réagir dès que quelque chose vous semble douteux. Voyez avec quelle facilité on copie et on diffuse à nouveau une photographie ou une vidéo ! Une fois que le mal est fait, le nettoyage de la e-réputation est fastidieux et doit souvent s’appuyer sur le cadre légal : signalements, dépots de plaintes etc…

Une dernier conseil très simple et efficace pour protéger votre vie privée : veillez à vous déconnecter lorsque vous consultez vos comptes sur un PC d’entreprise ou chez un ami… J’ai encore vu il y a quelque jours un compte Gmail ouvert en pleine page, me laissant accès à tous les mails, les documents stockés sur google drive, les photos etc… Alors prudence !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *