Les formats d’images.

7Vous êtes nombreux à utiliser et diffuser des images sur vos blogs sites ou réseaux sociaux. Voici un petit rappel et quelques conseil :

Le format JPEG  (ou JPG)
Ce format est un format compressé : il permet de réduire le poids des images, mais avec perte de qualité. C’est assez logique, plus l’image est compressée, plus la qualité de l’image diminue. Il convient donc de trouver un compromis permettant un chargement rapide tout en gardant une qualité acceptable. Les logiciels graphiques permettent de régler le facteur de compression.

le JPEG est bien adapté pour les photographies, il peut supporter en effet 16.7 millions de couleurs et donne un bon rendu pour les images nuancées et les dégradés. Il est souvent utilisé par défaut dans vos appareils photos numériques.

Le format JPEG ne supporte pas la transparence et ne permet pas de créer des animations.

Le format GIF

Le format GIF est un format qui utilise une compression sans perte de qualité, mais les images au format GIF peuvent contenir un maximum de 256 couleurs, ce qui rend ce format peu adapté pour les photographies, les images nuancées et les dégradés.

Par contre ce format donne d’excellents résultats pour les images avec un petit nombre de couleurs, les logos, les formes géométriques, boutons etc…

Le format GIF supporte la transparence et il permet également de créer des animations : les GIFs animés.

Le format PNG

Le format PNG utilise une compression sans perte de données.
Le PNG supporte comme le GIF une palette indexée jusqu’à 256 couleurs, mais également les niveaux de gris jusqu’à 16 bits et les couleurs réelles jusqu’à 42 bits.
Il  supporte la transparence ainsi que 254 niveaux de transparence partielle.
Les fichiers PNG sont généralement plus légers que les GIF, par contre le PNG est moins performant que le JPEG pour la compression des photographies.
Le PNG ne permet pas de créer des animations.

12-150x150

Et maintenant les conseils

  • Je vous conseille tout d’abord de garder vos photos d’origine et de ne retoucher que des copies. En effet, si vous redimensionnez une photo, vous ne pourrez plus revenir en arrière.
  • Du fait de la compression des fichiers JPEG, je vous conseille, sur votre logiciel de retouche graphique, de recadrer et redimensionner l’image dans sa taille définitive. En effet, si vous la mettez dans un cadre plus petit, vous utiliserez une image trop lourde pour rien, et si vous la mettez dans un cadre plus grand, elle sera « baveuse » et pixellisée. Attention à une mauvaise manipulation souvent constatée : lors de « montages » sur Word ou Publisher, vous importez des photographies que vous redimensionnez à l’écran. Or une photo faite sur un appareil photo numérique récent peut peser entre 3 et 5 Mo. Le fait d’en réduire l’affichage ne réduit en rien le poids de l’image. De ce fait, une page Word comportant quelques images de ce type en mosaïque représentait un poids de 124 Mo !
  • Attention aux images prises sur le Web : elles sont souvent soumises à des droits dont nous reparlerons très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *