Sauvegarde et de vie des supports informatiques

Sauvegarde et de vie des supports informatiques

1fd738921c4675e57e69ff0d1e4c6f80Nous avons souvent parlé ici de la sauvegarde et de la nécessité de la faire régulièrement et correctement. En effet, il suffit un jour de perdre des données ou des photographies pour se rendre compte de la fragilité de nos systèmes informatiques. De ce fait, lorsque j’interviens en conseil ou en maintenance, et que j’évoque le problème de la sauvegarde, j’entends souvent, comme premier réflexe, des projets d’achats de clefs USB pour stocker les données à protéger ! Je pense qu’il est donc utile de faire un petit point sur la pérennité des supports informatiques.

En effet, les supports de stockage sont sensibles à ne nombreux paramètres : dégradation du support en fonction du temps, démagnétisation, humidité etc… mais surtout aussi à des évènements très simples comme une banale chute. Voici donc un résumé des différents cas que vous pouvez rencontrer :

la disquette

Eh oui, je connais encore des personnes possédant des disquettes de plus de 20 ans ! C’est exactement comme les cassettes audio, il y a risque de démagnétisation, l’humidité et les différences de températures peuvent déformer le disque. La durée de vie d’une disquette est 30 ans théoriquement mais concrètement elle est de 2 à 10 ans.

Un autre problème facile à constater : il n’y a plus de lecteur de disquettes sur les nouveaux PC ! Donc comment récupérer vos éventuelles sauvegardes ?

Les CD et DVD :

Le durée de vie théorique est de 100 ans mais nous n’avons pas de réelle données sur la dégradation par le temps du support lui-même et de la couche qui stocke les données. De plus, une utilisation fréquente entraine souvent des rayures, poussières et autres… D’où l’intérêt de ranger les CD après usage et de ne pas les laisser trainer sur un bureau ou autre. La durée de vie que j’estime est de 10 ans en moyenne.

Les clés USB :

Facile à utiliser et fort connues du grand public, elles sont les premières à servir actuellement dans la sauvegarde. Hélas, la qualité des clés est très variables. Une clé de bas de gamme va vous abandonner au bous de 1000 utilisations. De plus les clés sont sensibles à tout évènement électrique d’un PC, et vous pouvez tout à coup vous retrouver avec une clé illisible.

Un autre soucis de la clé est sa taille, non pas en octets, car elle peut contenir l’équivalent de dizaines de CD, mais sa taille physique : on la perd donc facilement, on se la fait piquer ou on le retrouve dans une poche de pantalon après lessive (c’est du vécu) !  La clé USB est très bien pour transporter des données mais ce n’est pas à mes yeux un support de stockage.

Les disques durs :

La durée de vie d’un disque dur est d’une trentaine d’années. Les plateaux de disque sont dans des boitiers rigides, la protection est bien meilleure que celle des autres supports, mais attention : le disque ne supporte pas les chutes ou les vibrations durant utilisation. Actuellement, c’est un des meilleurs système de sauvegarde, d’un bon rapport qualité/prix.  Une solution « NAS » c’est à dire de boitier comportant des disques durs avec un logiciel de gestion de sauvegardes sera très fiable. Par contre les disques externes seront aussi vulnérables que les clés USB par le simple risque de vol, de chute ou de perte de données suite à un souci de connexion sur un PC ou une Box. Je citerai un exemple : un de mes disques dur a été totalement illisible après branchement sur une Box Orange – alors qu’en théorie c’est tout à fait compatible.

La sauvegarde sur serveur

Vous pouvez sauvegarder vos données sur un Cloud ou un serveur. Les données sont donc externes et c’est une sécurité supplémentaire, car en cas de vol de votre PC ou de vos disques, vous pouvez récupérer vos données. Ceci dit, attention à la confidentialité des données sur des sites publics. De plus le volume gratuit est assez limité.

Il existe toutefois des solutions payantes, moins chères qu’une clef USB et sécurisantes. Le tout est aussi de suivre au fil du temps l’évolution de votre fournisseur et d’anticiper un éventuel arrêt de prestation.

Que faire ?

Vous remarquerez donc que les supports évoluent dans le temps et se dégradent. Mais en fait, il faut simplement penser à gérer les sauvegardes. C’est à dire d’abord de garder ce qui est essentiel et supprimer les données devenant inutiles.

Ensuite, lorsqu’un nouveau support existe, copiez vos sauvegardes sur ce nouvel espace. De plus vous allez gagner en espace physique. Je vais vous donner l’exemple de mes sauvegardes depuis quelques années :

  • j’avais des centaines de disquettes 3″1/2 – de capacité de 1,2 Mo – que j’ai copiées sur des CD de 700 Mo environ  – donc un CD représentait plus de 500 disquettes
  • Ensuite le volume des données a augmenté, les CD se sont multipliés et le DVD est arrivé avec sa capacité de 4 Go
  • Actuellement les disques durs sont volumineux et pas chers, de ce fait toutes mes données ont été transférées sur DD. L’accès est de plus très rapide et il n’est plus nécessaire d’avoir un logiciel de gravure à disposition.
  • grâce à cette succession de sauvegardes, j’ai encore actuellement sur disque des projets ou développement de 20 ans toujours en parfait état. idem pour les photos et mp3.
  • Depuis un an j’utilise une sauvegarde supplémentaire sur serveur HUBIC, afin de pouvoir retrouver mes données en cas de sinistre ou de vol.

Un dernier conseil :

n’oubliez pas que la sauvegarde n’est pas le stockage des données sur un support fiable mais la COPIE de ces données. Soyez donc rigoureux dans ces copies, dans les dates et versions de vos données, en sachant que l’idéal est de ne jamais devoir les utiliser.

 

 

Tags: sauvegarde

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *